+33 6 80 21 01 24 contact@abbayedevallieres.com

troisième confinement - avril 2021

Ouverture du chai : les samedis (10:00-12:30 et 14:00-18:00) et sur rendez-vous.

L’Abbaye

Abbaye fondée en

958

Fondée en 958 par l’Abbaye de Saint-Julien de Tours, l’Abbaye de Vallières est consacrée par une Bulle du Pape Nicolas III en 1278.

Elle devient « maison de plaisance » des Abbés en 1515 grâce à l’Abbé Jean Binet, grand bâtisseur, qui lui donne une allure Renaissance.

La bâtisse suit une organisation classique: le rez-de-chaussée servait de cellier et le premier étage accueillait les appartements abbatiaux.

Aujourd’hui le cellier est l’habitation de Mathilde et Frédéric Berthelot, propriétaires de l’Abbaye et du Domaine, qui empruntent chaque jour avec bonheur la porte en ogive, seule ouverture de l’époque.

Le jardin d’agrément et le potager sont organisés en 5 terrasses qui proposent une jolie vue sur la Loire.

 

Organisation de Vallières

Vallières était un Fief (concession de l’Abbaye de Saint-Julien de Tours), un Domaine agricole et viticole, une Paroisse Catholique.

Au Fief revenait « la maison seigneuriale », résidence des Abbés lorsqu’ils séjournaient à Vallières.
Le Domaine possédait, entretenait et exploitait les bâtiments et terres agricoles.
La Paroisse était propriétaire du presbytère et de l’église Saint-Pierre de Vallières.

Plan géométrique du Fief, Dîme et Paroisse de Vallières – 1786

L’Abbaye au fil du Temps

958

St julien de tours

Donation d’une terre de la Paroisse de Vallières à l’Abbaye de Saint-Julien de Tours pour édifier l’Abbaye de Vallières.

1625-1714

les catinat

Quatre Abbés Catinat (oncle, neveux et petits-neveux) se succèdent à la tête de l’Abbaye : Georges, Pierre, Clément et Louis.

1735

les jésuites

Comme l’Abbaye de Saint-Julien, l’Abbaye de Vallières, ses biens et revenus, deviennent la propriété des Jésuites.

1765

les oratoriens

Les Jésuites étant expulsés du Royaume, en 1765 l’Abbaye devient propriété des Oratoriens jusqu’à la révolution.

1793

nationalisation

L’Abbaye est vendue comme bien national ce qui cause la première division du domaine : l’Abbaye et la petite Abbaye.

1805

absorption

Vallières est unie à la commune de Fondettes le 9 janvier 1805 malgré l’opposition obstinée et farouche de ses habitants.

1918

destruction

Le propriétaire Georges Bruneau démonte le premier étage qui s’était en partie effondré faute d’entretien de la toiture.

1948

division

Odette Brouxel (propriétaire) divise ce qu’il reste de la bâtisse à 2 propriétaires distintcts et vend les terres en lots à bâtir.

Les Jardins au fil des Saisons

Sous la neige hivernale, le plein soleil estival, la douce lumière printannière ou le foisonnement des couleurs automnales, il émane des jardins de l’Abbaye de Vallières une atmosphère modeste et charmante.

le JARDIN d’agrément

Si le tracé des jardins de l’Abbaye obéit aux règles du jardin classique – parterres, terrasses, bosquets, grand axe central vers la Loire partageant les jardins en deux – leur suspension en terrasses leur donne un air aérien comme si les broderies de buis, les dentelles de glycine étaients palissées entre terre et ciel.

LES TERRASSE

Les 5 terrasses permettent à Mathilde Berthelot d’organiser le jardin en « chambres » particulières offrant une succession d’ambiances où lavandes, rosiers, altéas et iris se répondent harmonieusement.

LA FONTAINE

La fontaine en pierres de Chauvigny, élément majeur de la terrasse principale, offre le bruit rafraichissant de l’eau et transporte le visiteur dans un jardin de type Renaissance selon les plans retrouvés aux Archives Départementales.

le POTAGER

Organisés autour d’une croix d’herbe, les carrés ont successivement été réalisés en plessis de chataîgner, puis en barreaux d’ardoises.

Dans le respect des cultures originelles du XVIIIè siècle, décrites dans les nombreux procès-verbaux de visites des jardins, les carrés du potager accueillent laitues d’hiver, persil, cerfeuil, artichauts et choux.

Les tomates, aubergines, courgettes et fruits du soleil font également le régal des hôtes de l’Abbaye.